Actus du Réseau APA

APAMAD et APALIB’ préparent l’aide de demain

AG APAMAD-APALIB 2016-2

Jeudi 16 juin se sont tenues, à l’Espace Grün de Cernay, les assemblées générales d’APAMAD et d’APALIB’, membres du Réseau APA, présidées par Denis THOMAS. Des associations reconnues de mission d’utilité publique qui évoluent pour continuer à coller à la réalité des besoins de la population.

 

« Nous vivons des années déterminantes pour nos structures, écartelées entre une logique de marché qui semble désormais être le seul repère de certains de nos dirigeants, et notre mission historique médico-sociale. » explique Denis THOMAS après sa première année de présidence d’APAMAD et d’APALIB’. Depuis 1947, les valeurs humaines et solidaires qui animent ces principaux acteurs locaux de l’aide à domicile et de la prévention santé n’ont en effet pas bougé d’un iota. APAMAD et APALIB’ accompagnent chaque année près de 25 000 Haut-rhinois et ont déterminé fin 2015 en ces termes forts le sens qu’ils vont donner à leurs actions pour les 5 prochaines années : « Nourrir l’envie de vivre du plus grand nombre ». « Ce sont l’organisation, la gestion, les métiers, que nous nous devons d’adapter aux évolutions de la société. Nous sommes pour cela en train de construire un nouveau modèle économique, basé sur notre expérience et notre vision de l’aide, en y associant de nombreux partenaires. » a déclaré le président.

Un challenge de taille lorsqu’on rappelle que d’ici 2020, le nombre de personnes âgées de plus de 85 ans dans le Haut-Rhin va doubler, que le niveau de dépendance va augmenter (tout comme les coûts de professionnalisation pour gérer cette dépendance accrue), qu’il convient également d’aider les aidants familiaux… alors que dans le même temps, le pouvoir d’achat de la population et la solvabilité des financements publics diminuent, et que les associations sont concurrencées par de nombreuses structures lucratives. « 2015 n’a pas été une année facile du fait de ces raisons qui ont déjà impactés nos activités. Notre gestion financière saine nous a permis de maintenir l’équilibre budgétaire. » précise Pierre KAMMERER, directeur général des associations.

 AG APAMAD-APALIB' 2016

 

 

Découvrez les nouvelles vidéos du Réseau APA

 

 

 

 

Rester à l’écoute des réalités

Pas moins de huit enquêtes de satisfaction ont été menées en 2015 au sein d’APAMAD et d’APALIB’, pour mieux cerner les attentes des bénéficiaires, consolider les services actuels et en tester d’autres. Suivant les services, 91% à 100% des répondants se sont déclarés satisfaits de leurs services : aide à domicile, accueil de jour, livraison de repas à domicile, résidence autonomie, accueils de jour… Le plan d’action des correctifs engagés est déjà estimé à 80% d’avancement.

 

La complémentarité salariés-bénévoles

Si près de 1800 salariés d’APAMAD et d’APALIB’ assurent les gestes techniques pour apporter confort de vie ou compenser une perte d’autonomie, plus de 680 bénévoles sont engagés pour lutter contre l’isolement social et la fracture numérique et pour favoriser le bien-vieillir via un maintien en forme adapté. « Nous rendons possibles des carrières dans notre secteur d’activité, explique Pierre TASSETTI, directeur général adjoint. Plus de 1500 salariés ont été formés l’an passé pour monter en compétences, dont un tiers via notre propre centre de formation interne, l’Apacadémie. » Identifiés parmi les premiers gisements d’emploi non délocalisables, ces métiers se caractérisent par une réelle technicité, une grande autonomie et beaucoup de reconnaissance de la part des personnes aidées. Des métiers où les intervenants se sentent particulièrement utiles et fiers.

Les bénévoles sont également formés, via un organisme ad hoc, l’AREIPAH (Association Régionale d’Etude et d’Information des bénévoles pour les animations en faveur des Personnes Agées et Handicapées). Une manière originale de compléter son CV ou d’occuper son temps libre en mettant ses passions au service des autres.

 

Outils et innovation

APAMAD et APALIB’ disposent d’un système d’information qu’ils ont eux-mêmes créés (porté par un Groupement d’Intérêt Economique, auquel adhèrent également d’autres grandes associations françaises d’aide à domicile) pour répondre aux exigences de leurs métiers et le faire évoluer avec leur organisation. La grande nouveauté 2015 a été d’équiper en smartphones, connectés à ce système, l’ensemble de leurs salariés d’intervention : du temps gagné, plus de réactivité, toutes les informations nécessaires sur les interventions mis à jour en temps réel et à portée de main, pour assurer une qualité de service supplémentaire.

 

2015 a également été une grande année en terme d’expérimentations : 1005 logements diagnostiqués pour les adapter à l’avancée en âge, la reconnaissance du hub social Facilien (internet et communication numérique adaptés aux seniors et débutants) dans le monde de la silver économie, la prise en charge réussie en accueil de jour de jeunes personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, le bon démarrage de gestion de la villa d’accueil de Westhalten, nouveau concept de logement pour seniors (où seniors vivent avec des accueillantes salariées et leur famille), le lancement du service bénévole « les écrivains du lien » pour lutter contre la détresse administrative des seniors, le développement des activités itinérantes d’animations pour aider les communes à relancer une dynamique seniors…

 

L’aide de demain que préparent déjà APAMAD et APALIB’ sera résolument accompagnée d’outils numériques et domotiques innovants,  « mais rien ne saurait remplacer la proximité, l’échange, la chaleur humaine, autrement dit, nos fondamentaux du prendre soin » conclut Denis THOMAS.

Retour à la liste