Actus du Réseau APA

L’ hébergement temporaire : une nouvelle alternative pour soulager l’aidant

hébergement temporaire

L’EHPAD de la Maison de l’Arc de Mulhouse propose une solution d’hébergement pour les personnes dépendantes et/ou atteintes de la maladie d’Alzheimer, qui permet de soulager temporairement l’aidant familial. Retour sur ce dispositif.

« S’il m’arrive un imprévu, je sais qu’on s’occupera bien de ma femme, Annie, avec cette solution d’hébergement. » explique Lucien, 82 ans. En effet, Annie est atteinte de la maladie d’Alzheimer depuis près de deux ans. Malgré cela, ils veulent tous deux continuer à vivre à domicile, et Lucien ne ménage pas sa peine pour y arriver : il s’occupe des courses, de l’aide au repas, gère la maladie d’Annie, sans mettre de côté les choses qu’il répète vingt fois parce qu’elle a oublié, … . Lucien sait bien que s’il lui arrive quelque chose, un bras cassé, une grippe, il ne pourra plus s’occuper d’Annie : elle devra être hospitalisée, faute de réponse adaptée, alors qu’elle n’en aurait pas besoin !

La Maison de l’Arc propose un nouveau dispositif qui évitera ce genre de situation : l’hébergement temporaire et l’hébergement temporaire d’urgence. « Au total, depuis janvier 2014, nous sommes en capacité d’accueillir 10 personnes, qui sont prises en charge par une infirmière et une aide-soignante le temps de leur séjour » explique Damien SCHIRCK, cadre de santé à la Maison de l’Arc.

Dotée d’une capacité d’accueil de neuf lits d’hébergement temporaire et d’un lit d’hébergement temporaire d’urgence, l’unité est composée d’une équipe complète d’infirmiers, d’aides-soignants, d’auxiliaires, de secrétaires et d’un cadre. Cette équipe assure les missions essentielles de la prise en soins du résident accueilli dans l’établissement (soins d’hygiène et de confort, aide à l’alimentation, suivi médical, suivi du projet du résident,…).

Quel est le public accueilli ?
Le principal motif d’admission en hébergement temporaire d’urgence est l’hospitalisation soudaine et brutale de l’aidant principal, engendrant une incapacité à la personne aidée (dépendante ou atteinte d’une maladie neurodégénérative) de rester seule à domicile. Quant aux personnes accueillies à l’unité d’hébergement temporaire, elles viennent principalement lorsque l’aidant à besoin d’un répit, qu’il soit urgent ou programmé.
Les modalités d’accueil
Une admission en hébergement temporaire d’urgence pour les motifs cités ci-dessus peut être réalisée en deux heures. S’il s’agit d’un hébergement temporaire, le délai moyen pour avoir une réponse est d’une semaine, après la concertation de la commission d’admission.

Perspective du projet
A travers le désir de pérenniser l’expérimentation, la Maison de l’Arc souhaite consolider son unité d’hébergement temporaire et à terme augmenter ses capacités de lits dans son unité d’hébergement temporaire d’urgence. Un aboutissement qui apporterait également la reconnaissance de la mission d’intérêt général, de désengorgement des services hospitaliers présentant un réel atout pour les personnes âgées. « Cela répondrait à un double objectif : trouver un parcours de soins adaptés à la personne âgée et réduire les coûts liés à l’hospitalisation », souligne Damien SCHIRCK.
(Autre encart)

Pour bénéficier d’un hébergement temporaire quel que soit le type, contactez la Maison de l’Arc au 03.89.43.48.00 entre 8h et 18h. Pour les urgences, vous pouvez également contacter le secrétariat le week-end aux mêmes horaires.

Plus d’infos sur l’hébergement temporaire et temporaire d’urgence.

Retour à la liste