Ce 23 septembre, le gouvernement a annoncé vouloir mettre fin à l’exonération de cotisations sociales sur l’emploi à domicile pour les personnes âgées de plus de 70 ans. Le Réseau APA, qui accompagne plus de 45 000 personnes à domicile chaque année sur le Grand Est, est concerné directement et s’indigne. C’est un non-sens qui va détruire des emplois et fragiliser le secteur de l’aide à domicile, déjà en grande souffrance.

 

Un non-sens

« Cela fait des années que l’on attend une restructuration du secteur de l’aide à domicile. Que l’on entend des promesses, que l’on attend la loi Grand Age et Autonomie suite à la concertation nationale fin d’année dernière. Et l’on nous sert une suppression d’exonération fortement préjudiciable ?! C’est un non-sens ! » s’indigne Pierre KAMMERER, le directeur du Réseau APA.

Afin de rechercher des économies budgétaires, le gouvernement veut supprimer l’avantage accordé aux personnes âgées de plus de 70 ans qui emploient une aide à domicile, pour ne le réserver qu’aux personnes en situation de dépendance ou handicap.
Le Réseau APA y voit 3 dangers majeurs :

1 – Le risque d’augmentation du coût du service d’aide à domicile pour les gestionnaires, qui va peser sur les bénéficiaires. Une annonce déconcertante alors que l’ensemble de ce secteur, très fragilisé, attend de nouvelles dispositions de restructuration.

2- L’incohérence dans la logique de parcours de soin. Si seules les personnes dépendantes ou en situation de handicap ont dorénavant accès à des services d’aide à domicile, toute une logique de prévention santé va tomber. Cela mènera à la destruction de complémentarité entre services medico-sociaux et sanitaires. « Alors même que la prévention est une des clés pour soulager les urgences, en crise depuis des mois ! » s’indigne encore le directeur du Réseau APA.

3- La destruction des emplois. La diminution du pouvoir d’achat des retraités va en effet générer un recours accru au travail « au noir ».  Le secteur de l’aide à domicile et ses efforts de professionnalisation vont être fragilisés, au détriment du travailleur comme du bénéficiaire.

A l’aube de la journée nationale de grève de l’aide à domicile annoncée le 8 octobre, pour dénoncer la souffrance du secteur, alors même qu’une loi d’adaptation de la société au vieillissement de la population est en préparation, l’annonce de ce coup de rabot est incompréhensif pour l’ensemble du secteur et une atteinte à la qualité de vie de nos aînés.

 

Qui est le Réseau APA ?

Né dans le Haut-Rhin en 1947, le Réseau APA accompagne 45 000 bénéficiaires chaque année. Il est un acteur majeur de l’Economie Sociale et Solidaire dans le Grand Est, qui recrute chaque année 500 personnes, dans le domaine de l’aide et des soins à la personne. Au service d’une cause sociale, non lucrative, le Réseau APA accompagne les personnes dans leur projet de vie. Il réinvestit le fruit du travail des hommes et des femmes qui le composent, dans des projets à fort impact social.

Les ambitions du Réseau APA sont de créer du lien, préserver l’autonomie, susciter la confiance, et procurer du bien-être. Le tout, en faisant valoir 5 valeurs fortes : la solidarité, l’enthousiasme, les performances sociales et économiques, le respect et la créativité. Concrètement, il propose plus d’une quarantaine de services (services à domicile, hébergement, animations et prévention santé, insertion professionnelle, domotique…), parmi lesquelles APAMAD, ASSAD, ARADOPA, Domicile 90… Il est membre de l’UNA.

03 89 32 78 78 75 allée Gluck
68060 MULHOUSE

Besoin de renseignements ?